AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rêve du 22 juillet 2013

Aller en bas 
AuteurMessage
Buzzz?!...
Admin
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 59

MessageSujet: Rêve du 22 juillet 2013   Jeu 29 Aoû - 20:31




   
   
   


Jeane Manson - Avant De Nous Dire Adieu

Cette nuit, c'est Vénus qui est venue me chercher. Pour comprendre le rêve qui suit, il faut avoir une certaine connaissance en astrologie, puisque en ce moment, je suis en transition de mon signe de naissance à l'ascendant. Je suis du signe Taureau du 3ième décan ( beaucoup d'affinité avec le signe Les Gémeaux ) avec l'ascendant de feu du signe Lion du 1er décan ( avec plus de complicité avec le signe du Cancer ). Voici mon thème natal :



Comme de coutume, ma névralgie subséquente devenait insupportable, même le tabac de Yahvé est insuffisant pour atténuer cette foutue souffrance quotidienne. Je me dis qu'il me faudrait plus fort, je broies du noir, je veux en finir une bonne fois pour toute, comme un Beethoven recroquevillé par sa surdité. Et puis, tout mon corps s'enveloppe de lumière, comme s'il entrerait dans un tunnel de lumière tournoyante qui forme une trompe qui forme une spirale. Je lâche prise, je me sens tout engourdi comme si ma pression artérielle s'affaisse et que me jambes deviennent des guenilles. Je me sens défaillir et je ressens que je tombe mais comme une chute sans fin.

Évidemment, j'ai ressenti l'inconfort mais ce fut de courte durée puisque quelques secondes par la suite, bien enveloppé dans la lumière, la chute fut remplacée par la flottaison, une sensation qui allège sans contredit ma souffrance. La lumière se dissipe graduellement pour voir où je suis dans ce vide que je ressentais. Encore une autre fois, je suis dans le cosmos, loin de chez-moi et toute à la fois, extrêmement seul. J'aurais beau me dire que l'habitude engendre l'empathie , cela ne m'empêche pas de ressentir que je me retrouve complètement seul, une solitude que seuls les ermites hermaphrodites vivent à l'éloignement de la civilisation.

Je regarde de chaque côté comme si j'étais un luminaire parmi les luminaires, je tends l'oreille pour écouter la mélodie galactique afin de me situer du moins en l'espérant, je me retourne et je vois à quelques cent-milliers de kilomètres, la planète Vénus. Facile à reconnaître avec ses nuages qui lézardent sa surface et sa couleur qui est près de notre Terre. Je prête l'oreille davantage car j'ai cru percevoir une voix de femme qui hélait au loin. Aussitôt que le captage a été bien reçu, je ressens que j'avance vers cette planète. Ce n'est pas tellement rapide comme si mon intuition me disait ; Observes, n'oublies aucun détail.

Lorsque j'étais à environ deux milles kilomètres, une partie de la surface de Vénus s'ouvrit, comme si sa surface disparaissait pour faire un immense trou d'une rondeur parfaite. C'était gros puisque à la distance que j'étais, je peux facilement écrire que ce trou faisait à tout le moins quelques kilomètres de circonférence. J'entends la voix plus clairement, comme si une femme serait en peine et qu'elle geindrait de sa souffrance morale. En l'écoutant, je ressens une vibration sur moi, comme si ses lamentations feraient écho sur moi. Sans savoir vraiment ce qui se passait, j'avance à une vitesse fulgurante vers le trou, même pas le temps de compter le temps, en moins de deux, je suis à l'intérieur du trou tout en étant enveloppé d'une noirceur qu'il est impossible de distinguer quoique que ce soit.

Je ressens encore que j'avance même si je flotte comme Mini Fée ( Laughing ). Et tout à coup, je me retrouve en face d'une surface montagneuse, je suis comme un oiseau qui en vole les dessus. J'observe l'environnement, il fait soleil, de la verdure mur-à-mur, comme la fois où j'ai entré sur Gaïa. J'entendais toujours la voix de la femme mais j'en faisait abstraction car ce que je voyais était grandiose à mes yeux, une beauté naturelle du genre est pratiquement surnaturelle. Tout d'un coup, la femme qui pleurnichait m'appelle. Je me suis dit qu'elle doit me connaître si elle me nomme. Je cible la provenance et je la vois à un sommet, debout et nue, avec sa longue chevelure toute blonde platine, elle gesticulait pour me faire signe de la rejoindre.

Ce que j'ai fait sans poser le pied au sol, à peine quelques mètres d'elle. Je vois bien qu'elle n'est pas une terrienne malgré son immense beauté, des yeux d'azur, des oculaires plus accentués mais moins asiatique, sans pouvoir voir ses oreilles par son immense tignasse, et un cou qui semble si élancé mais finement féminisé que tu ne peux détourner tes yeux vers son visage.

- " Qui es-tu ? " Que je lui demande.

- " Bien tu le sais, je suis ta Vénus ! "

- " Ah, je ne savais pas que j'avais une Vénus ! "

- " Justement, c'est pour cette raison que je pleure, que je suis autant peinée. Il semble que tu veux me quitter pour toujours. Râ a saisi ton cœur et depuis que tu es maintenant en couple depuis deux ans, tu m'oublies, tu me laisses comme un bibelot sans vie. Tu me fais mal ! "

J'essaie de comprendre puisque je ne m'ouvre pas si facilement sentimentalement parlant. Je réplique.

- " À que je sache, tu n'as jamais été mienne, je ne t'ai jamais livré mes sentiments ni même promit quoique ce soit pour se voir, se parler, se rencontrer. "

En disant ses mots, je me réveille !

Intense hein ? Laughing

Revenir en haut Aller en bas
http://intimite.forum-canada.com
Buzzz?!...
Admin
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Rêve du 22 juillet 2013   Jeu 29 Aoû - 20:34

Décorticage du rêve :

Vu qu'il y a une mention d'une planète de notre système solaire, Vénus pour la nommer, pour mieux décortiquer le message, je suggère de faire un thème astral à la date, l'heure et l'endroit du rêve. Dans ce cas-ci, c'est le 22 juillet 2013 à 5h30 approximativement, ici à Granby, Québec, Canada. Ce qui donne le thème suivant :



Lorsque fait, il faut vérifier l'influence de Vénus sur le thème, où elle est située ( maison et signe astrologique ) et quelles sont ses oppositions. Ici nous avons dans ce thème, Vénus en maison 2 à 29° au 3ième décan du signe Lion. Ce qui veut dire que Vénus entre dans mon ascendant puisque je suis de l'ascendant Lion du 1er décan ( voir le thème au message précédant ). Cette planète est donc en maison 2, soit la maison des finances ou les devoirs financiers. Vénus étant une planète rapide, son influence est rapide. L'influence de Vénus est sa sensualité, l'éveil des sens. En maison 2, elle éveille en moi l'interrogation concernant mon cheminement à ce que j'ai pour vivre comme salaire. Étant opposée à Neptune qui est à la maison 8 ( la maison des ratifications importantes et ou, à l'officialisation des étapes à affranchir ), soit à 4° du 1er décan du signe Verseau, si je veux parvenir à changer mon standard de vie, je dois inexorablement officialiser mes démarches personnelles.

De nature, je suis du genre à accepter ce que la vie me donne sans pour autant à chercher à avoir davantage. Disons que pour moi au stade de vie où je suis rendu et avec les limitations fonctionnelles qui m'incombent, être matérialiste ne me rendrait pas plus heureux. Toutefois, j'ai en moi une capacité de communication et je suis tenté de taquiner le marché de la communication avec ce que je maîtrise le mieux, soit l'humour, la créativité ainsi qu'à certaines connaissances en science-humaine. Le hic pour tout officialiser ceci n'est pas l'argent, mais plutôt la crainte de me retrouver avec un rien tout neuf considérant que si je ferais des sous en officialisant, mes indemnités d'invalidité au travail seront certainement soustraites. J'ai cette crainte de perdre cet acquis que j'ai durement bataillé pour l'obtenir par mes revendications.

Donc pour résumer, le rêve est somme toute basé sur cet aspect. Allons maintenant au rêve proprement dit. Je décortique comme je le fais normalement, c.a.d., phrase par phrase. Je mets en italique le rêve.

Comme de coutume, ma névralgie subséquente devenait insupportable, même le tabac de Yahvé est insuffisant pour atténuer cette foutue souffrance quotidienne. Je me dis qu'il me faudrait plus fort, je broies du noir, je veux en finir une bonne fois pour toute, comme un Beethoven recroquevillé par sa surdité. Et puis, tout mon corps s'enveloppe de lumière, comme s'il entrerait dans un tunnel de lumière tournoyante qui forme une trompe qui forme une spirale. Je lâche prise, je me sens tout engourdi comme si ma pression artérielle s'affaisse et que me jambes deviennent des guenilles. Je me sens défaillir et je ressens que je tombe mais comme une chute sans fin.

La première phrase est la clef pour ouvrir la porte, le premier archétype s'y retrouve. Ici, l'archétype est la raison qui cause ce chambardement émotionnel, puisque durant ma jonglerie à l'état de veille, je souffrais physiquement et par ricochet, je n'aime pas me retrouver démuni et en perte de contrôle de ma vie, et je n'aime tout simplement pas ce que je vis, ça ne fait pas parti de mes espérances professionnelles ( le fait de broyer du noir et le fait aussi que je dois utiliser un médicament pour alléger la souffrance physique ). Quant à Beethoven, si vous avez lu sa biographie, vous verrez certainement que mon cheminement a des affinités face à son handicap, ce qui l'a rendu si rabougris.

La spirale de lumière symbolise la rétrospection, aller à son intériorité pour voir plus clair à son cheminement. Le fait que je me sens défaillir, indique la crainte que j'ai face à l'adversité que je vis. Ressentir une baisse de pression artérielle, indique la dureté de cette crainte.

Évidemment, j'ai ressenti l'inconfort mais ce fut de courte durée puisque quelques secondes par la suite, bien enveloppé dans la lumière, la chute fut remplacée par la flottaison, une sensation qui allège sans contredit ma souffrance. La lumière se dissipe graduellement pour voir où je suis dans ce vide que je ressentais. Encore une autre fois, je suis dans le cosmos, loin de chez-moi et toute à la fois, extrêmement seul. J'aurais beau me dire que l'habitude engendre l'empathie , cela ne m'empêche pas de ressentir que je me retrouve complètement seul, une solitude que seuls les ermites hermaphrodites vivent à l'éloignement de la civilisation.

Passer de l'inconfort vers un meilleur confort, indique que la chose est bien ciblée et que je dois travailler pour améliorer ma situation. La dissipation de la lumière symbolise une meilleure translucidité, devenir plus translucide à la situation que je dois améliorer. La flottaison symbolise un allégement avec sa base, parvenir à accepter une situation avec ce que nous avons comme base personnelle. Le fait que je me retrouve en flottaison dans le cosmos, indique que ma base de recherche se situe dans l'astral, puisqu'un rêve ou une vision et un channeling, proviennent de l'astral. Le fait que je me sens bien seul, m'indique que probablement, je suis le seul qui peut puiser de façon interprétative l'astral afin de voir ce qui cloche dans mon cheminement personnel. ou dans ceux des autres, le fait que j'ai une maîtrise en oniromancie.

Je regarde de chaque côté comme si j'étais un luminaire parmi les luminaires, je tends l'oreille pour écouter la mélodie galactique afin de me situer du moins en l'espérant, je me retourne et je vois à quelques cent-milliers de kilomètres, la planète Vénus. Facile à reconnaître avec ses nuages qui lézardent sa surface et sa couleur qui est près de notre Terre. Je prête l'oreille davantage car j'ai cru percevoir une voix de femme qui hélait au loin. Aussitôt que le captage a été bien reçu, je ressens que j'avance vers cette planète. Ce n'est pas tellement rapide comme si mon intuition me disait ; Observes, n'oublies aucun détail.

Cette phrase indique que j'ai ciblé l'influence que je devrai observer. Le fait que je peux facilement nommer qu'il s'agit de Vénus avec les détails, m'indique de visualiser l'influence de Vénus sur moi, astrologiquement bien sûr. Prêter l'oreille pour écouter un son afin de me situer où je suis, symbolise que ce n'est pas la première fois que j'utilise cet avenu pour voir plus clairement mon cheminement. Le fait que j'avance lentement vers la planète, indique que je dois prendre mon temps afin de bien analyser ma situation actuelle. Observer en rêve symbolise de scruter toutes les options disponibles.

Lorsque j'étais à environ deux milles kilomètres, une partie de la surface de Vénus s'ouvrit, comme si sa surface disparaissait pour faire un immense trou d'une rondeur parfaite. C'était gros puisque à la distance que j'étais, je peux facilement écrire que ce trou faisait à tout le moins quelques kilomètres de circonférence. J'entends la voix plus clairement, comme si une femme serait en peine et qu'elle geindrait de sa souffrance morale. En l'écoutant, je ressens une vibration sur moi, comme si ses lamentations feraient écho sur moi. Sans savoir vraiment ce qui se passait, j'avance à une vitesse fulgurante vers le trou, même pas le temps de compter le temps, en moins de deux, je suis à l'intérieur du trou tout en étant enveloppé d'une noirceur qu'il est impossible de distinguer quoique que ce soit.

Un trou symbolise l'endroit à passer, l'issue finale. Tomber dans un trou symbolise le sans-issue, l'imparable. Se sortir du trou, indique bien ce que la phrase dit. Entrer dans un trou parfaitement rond, symbolise la cible pour la prochaine étape. Entendre une voix féminine, symbolise qu'il faut se fier à son aspect yin de sa personnalité, c.a.d., mon côté féminin. Ressentir la vibration sur soi par cette voix, signifie que c'est mon unique issue pour passer à la prochaine étape. Avancer très vite vers un trou et d'y entrer, signifie la vitesse que dois parvenir à faire pour changer d'étape. Le fait que je suis dans le noir dans ce trou et que je ne distingue rien, m'indique une crainte de cheminement.

Je ressens encore que j'avance même si je flotte comme Mini Fée ( :-D ). Et tout à coup, je me retrouve en face d'une surface montagneuse, je suis comme un oiseau qui en vole les dessus. J'observe l'environnement, il fait soleil, de la verdure mur-à-mur, comme la fois où j'ai entré sur Gaïa. J'entendais toujours la voix de la femme mais j'en faisait abstraction car ce que je voyais était grandiose à mes yeux, une beauté naturelle du genre est pratiquement surnaturelle. Tout d'un coup, la femme qui pleurnichait m'appelle. Je me suis dit qu'elle doit me connaître si elle me nomme. Je cible la provenance et je la vois à un sommet, debout et nue, avec sa longue chevelure toute blonde platine, elle gesticulait pour me faire signe de la rejoindre.

Ici, nous rentrons dans le vif du rêve, ce que je dois faire pour parvenir à une prochaine étape dans mon cheminement. Voler comme l'oiseau au-dessus des montagnes, symbolise qu'il faut faire un survol de tous les obstacles pouvant ralentir mon cheminement personnel. Le fait que j'observe l'environnement, indique ce qui m'empêche d'avancer. Faire abstraction d'une voix féminine, indique probablement à ce que je fais souvent, c.a.d., ignorer mes intuitions. Le fait que cette voix est ciblée à sa provenance et aller vers la femme qui me faisait signe de la rejoindre, me dit que je devrai analyser mes intuitions plus profondément. Se faire appeler par son prénom, indique que l'intuition est forte. Le fait que la femme est au sommet, m'indique que mon côté féminin est fort et parfaitement évolué.

Ce que j'ai fait sans poser le pied au sol, à peine quelques mètres d'elle. Je vois bien qu'elle n'est pas une terrienne malgré son immense beauté, des yeux d'azur, des oculaires plus accentués mais moins asiatique, sans pouvoir voir ses oreilles par son immense tignasse, et un cou qui semble si élancé mais finement féminisé que tu ne peux détourner tes yeux vers son visage.

Ce bout indique parfaitement que je n'écoute pas mes intuitions ( le fait de ne pas voir ses oreilles ) et que mine de rien, mon aspect yang ( côté masculin ) est toujours axé sur la beauté de la femme, en général. Je suis hétéro, donc mes yeux se tournent vers la femme. Toutefois, cela indique que je dois utiliser plus fréquemment mon aspect yin pour analyser ma situation ( voir le visage d'une femme et la trouver belle ).

- " Qui es-tu ? " Que je lui demande.

- " Bien tu le sais, je suis ta Vénus ! "

- " Ah, je ne savais pas que j'avais une Vénus ! "


Demander l'identité d'une personne, symbolise d'obtenir la véracité à la cible que nous devons ajuster pour améliorer sa situation personnelle. Le fait que je ne savais pas qui elle était, indique l'inertie que j'ai à me fier à mes intuitions ( ignorer la femme ).

- " Justement, c'est pour cette raison que je pleure, que je suis autant peinée. Il semble que tu veux me quitter pour toujours. Râ a saisi ton cœur et depuis que tu es maintenant en couple depuis deux ans, tu m'oublies, tu me laisses comme un bibelot sans vie. Tu me fais mal ! "

Ce bout indique la transition de mon signe astrologique de naissance vers mon celui de mon ascendant. En fait, je deviens plus Lion que Taureau depuis fort longtemps. Le fait que Vénus sait que je suis en couple depuis deux ans, me dit que ma situation actuelle est basée uniquement sur cet aspect de cheminement. En fait, tout est basé sur cette relation de couple. Le fait que Vénus ait mal et qu'elle se sent délaissée de cette situation, m'indique que je suis solidement ancré sur cette base.

J'essaie de comprendre puisque je ne m'ouvre pas si facilement sentimentalement parlant. Je réplique.

- " À que je sache, tu n'as jamais été mienne, je ne t'ai jamais livré mes sentiments ni même promit quoique ce soit pour se voir, se parler, se rencontrer. "

En disant ses mots, je me réveille !


La dernière phrase d'un rêve indique la solution à prendre dans son cheminement. Le fait que je ne m'ouvre pas sentimentalement, indique que je ne livre pas tout ce qui turlupine l'esprit. La dernière phrase que je dis à Vénus, indique ce que je suis aujourd'hui puisque je suis un ermite social par la force des choses, un gros zéro socialement ( pas de cercle social et aucune participation à ce niveau ). Il m'est facile de livrer ce que je ressens mais je demeure sélectif à qui je le livre.

En conclusion, pour atteindre mes objectifs personnels, je devrai suivre plus explicitement mes intuitions et pour communiquer, je devrai irréfutablement utiliser mon aspect féminin afin de mieux encadrer la relation entre moi et les autres. Être moins craintif pour changer ce qui me rend négatif dans mon cheminement et être plus à l'écoute.

Viarge de viarge, s'il y a une personne qui écoute, c'est bien moi ! Laughing

Voilà, en espérant que vous appréciez ce petit travail que j'ai fait ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
http://intimite.forum-canada.com
 
Rêve du 22 juillet 2013
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Entre nous :: Salon-
Sauter vers: